Vassilis Alexakis né le 25 décembre 1943 à Athènes et auteur d’une importante œuvre romanesque écrite en français et en grec, nous a quittés.  Installé à Paris depuis 1968 après le coup d’État militaire en Grèce, il est connu pour sa contribution à plusieurs journaux, plus généralement, comme journaliste au quotidien Le Monde. Dessinateur humoristique et chroniqueur, Vassilis Alexakis a également écrit des pièces radiophoniques. Nombreux sont les prix qui lui ont été attribués. Plus précisément, le Prix Alexandre Vaillat, le Prix Charles Exbrayat, le Prix Albert Camus pour Avant,  le Prix Médicis pour La langue maternelle,  le Prix de la nouvelle de l’Académie française pour Papa et autres nouvelles, le Prix du roman de l’Académie française pour Ap. J.-C. et le Prix de la langue française pour l’ensemble de son œuvre.

Parmi ses œuvres, partagées entre deux cultures, nous citons aussi :Talgo (1983, le premier livre écrit en grec et traduit en français par l’auteur, tourné en film par Georges Tseberopoulos), Paris-Athènes (1989), Les Mots étrangers (2002), L’Enfant grec (2012), La Clarinette (2015).

Ses romans ont été publiés en France et presque simultanément en Grèce, Allemagne, Espagne, Arménie, Italie, Russie, Turquie, Argentine, États-Unis et Israël.

Vassilis Alexakis était l’invité d’honneur du 9e Congrès Panhellénique et International des professeurs de français tenu à Athènes du 20 au 23 octobre 2016. Les membres du Conseil Administratif de l’Association des professeurs de français de formation universitaire (APF fu Grèce) expriment leurs plus sincères condoléances à sa famille.